Mon Chien est agressif, a des conduites agressives ou commet des agressions

Que faire si mon chien a une conduite agressive, des comportements agressifs ou commet des agressions ?

Voir aussi :
«Evaluation des risques dans la cohabitation avec un chien»
«Différents types de chiens, différents risques de morsure»
Voir la liste de l'ensemble des questions et des sujets similaires : problèmes de comportements du chien

Tout d'abord quelques conseils pour palier l'urgence en cas de comportement agressif de la part de votre chien :
A la moindre menace (grondement, grognement, retroussement des babines) rompez toutes interactions avec lui, en silence et de manière très neutre, et allez vaquer à vos occupations un peu plus loin.

Plusieurs raisons à cela : pour votre sécurité en évitant toute morsure, pour apaiser la situation qui devenait trop stressante pour votre chien, et pour montrer à votre chien que de tels comportements agressifs entraînent son exclusion sociale, ce qu'il ressent négativement.

S'il vient de vous mordre, rompez aussi toutes interactions avec lui, toujours en silence et de manière très neutre, et surtout refusez l'apaisement qu'il vous propose par des contacts et des léchages en vous en soustrayant (il ne s'agit pas d'une marque de remords ou une demande de pardon de sa part !!)

Pour modifier son comportement agressif en profondeur, je peux vous aider à apporter une réponse à long terme. Vous réduirez ainsi le risque d'une nouvelle agression.

Qu'est-ce qu'un comportement agressif ou une conduite agressive chez le chien ?

C'est un comportement adaptatif (c'est-à-dire nécessaire à la survie) qui permet la résolution d'un conflit dont la cause peut être une situation stressante qu'il faut chercher à faire cesser ou un objet qui suscite les convoitises des différents protagonistes (nourriture, accès à la reproduction, etc.) La conduite agressive est particulièrement ritualisée et se compose en trois étapes successives :
  • La phase de menace sert à éviter que le conflit ne s'envenime. Si elle ne suffit pas, la conduite agressive se poursuit.
  • La phase du passage à l'acte correspond à une morsure plus ou moins tenue en fonction de la situation.
  • La phase d'arrêt n'est possible que par la capitulation d'un des protagonistes qui effectue une demande d'apaisement. Le « vainqueur » va alors prodiguer cet apaisement en signe d'acceptation de la soumission de l'autre. Le « vaincu » peut aussi fuir le lieu du conflit.
Cette séquence n'est pas innée et doit faire l'objet d'un apprentissage chez le chiot au sein de sa fratrie, notamment la phase d'arrêt.

Pour comprendre pourquoi un chien a été agressif, il faut analyser les circonstances qui l'ont poussé à réagir ainsi et son attitude avant et pendant l'agression. Bien souvent, le chien émet de nombreux signaux de stress qui passent inaperçus aux yeux de ses propriétaires, ce qui est malheureux car s'ils étaient capables de bien « lire » leur chien la plupart des agressions pourraient être évitées.

Dès lors que le chien a un comportement agressif, son attitude en dit long sur ce qu'il vit émotionnellement et sur ses motivations.

On peut distinguer deux attitudes de menace :

La menace offensive La menace défensive
Le chien cherche à se faire le plus gros possible :

Posture :
  • Debout, pattes droites.
  • Poils hérissés.
  • Queue hérissée, relevée et droite.
  • Babines retroussées, gueule ouverte en forme de C aux commissures, dents bien visibles.
  • Oreilles droites vers l'avant.
  • Pupilles dilatées (mydriase) faisant un regard noir, souvent qualifié de « regard de fou enragé » par les propriétaires.

Elle se poursuit par une agression de type offensif (sensation sûreté / confiance en soi)
Le chien cherche à se faire le plus petit possible :

Posture :
  • Corps abaissé, position de recul.
  • Poils hérissés.
  • Queue basse et repliée sous le ventre.
  • Babines retroussées, commissures étirées vers l'arrière.
  • Oreilles abattues vers l'arrière.
  • Pupilles dilatées (mydriase) faisant un regard noir, souvent qualifié de « regard de fou enragé » par les propriétaires

Elle se poursuit par une agression de type défensif (sensation d'insécurité pour soi)


Moyer a proposé une classification des différentes agressions :
En fait, la répétition d'une situation contraignante et/ou douloureuse apprend au chien que la menace (maintes fois utilisée auparavant) ne sert à rien dans l'évitement de ces contraintes / douleurs et que celles-ci ne cessent qu'après un coup de dents. Le chien va donc produire un comportement agressif tronqué où la menace est inexistante : le chien mord sans prévenir.

Bien que cette classification permette de regrouper à peu près toutes les agressivités du chien, certaines ont des spécificités contextuelles qui méritent d'être développées plus en détails :


Voir aussi :
«Evaluation des risques dans la cohabitation avec un chien»
«Différents types de chiens, différents risques de morsure»
Voir la liste de l'ensemble des questions et des sujets similaires : problèmes de comportements du chien

N° siret : ---